Pourquoi mon chat perd-t-il ses poils ?

Si vous avez un chat à la maison, la brosse collante est devenue votre meilleure amie. Oui… Un chat perd ses poils ! Certains plus que d’autres, évidemment cela dépend de la race de matou que vous avez choisie, mais c’est un fait plutôt commun à toutes espèces. Un phénomène qu’il ne faut pas prendre à la légère. Il va falloir apprendre à différencier une dépilation normale d’une perte plus inquiétante, qui peut annoncer une maladie chez votre chat. On vous aide à faire le tri.

La mue, ou la dépilation saisonnière

Comme pour vos cheveux, les poils de votre chat tombent et repoussent toute l’année. Mais il y a certaines périodes où leur chute est plus impressionnante : le printemps ! En réalité, le pelage de votre matou va s’étoffer à l’arrivée de l’automne, et retomber à l’arrivée des beaux jours pour qu’il ait moins chaud. Résultat : des poils partout ! Armez-vous de patience, c’est cyclique et c’est normal. Vous allez devoir accorder davantage de temps à bichonner la fourrure de votre chat sur ces deux périodes de l’année, et pas seulement pour éviter d’avoir des poils partout à la maison.

Comme vous le savez, votre chat adore faire sa toilette et peut passer des heures tous les jours à se lécher. Il est donc primordial de le brosser régulièrement (une à trois fois par semaine selon la longueur du pelage) si vous voulez éviter que des boules de poils se forment dans son estomac.

La perte de poils anormale chez le chat

L’autre raison de cette dépilation, si elle est par exemple trop importante ou très localisée, peut être l’expression d’une maladie dont souffre votre animal. Mais les causes peuvent varier :

  • Un parasite : la teigne par exemple va occasionner la chute de poils chez le chat, en particulier sur le dos, les cuisses et la tête. L’allergie aux puces peut aussi provoquer d’intense séances de grattage et provoquer la chute des poils. Une seule solution : une visite chez le vétérinaire et un traitement antparasitaire.
  • Une mauvaise alimentation : il est primordial de donner des croquettes de qualité à votre félin, encore plus lorsqu’il a des besoins spécifiques après stérilisation par exemple. Dans le cas contraire, son pelage risque d’être beaucoup plus terne et, plus grave, des allergies alimentaires peuvent elles aussi provoquer une dépilation.
  • Un mal-être : votre chat peut déprimer, aussi surprenant que cela puisse paraître. Il peut se lécher, se laver, de manière excessive, pour exprimer son stress et donc provoquer la chute de ses poils. Il peut dans ce cas être intéressant de faire appel à un comportementaliste animalier pour déterminer l’origine de ce mal-être et y remédier.
  • Un dérèglement hormonal : thyroïde, surrénales… Le chat aussi souffre parfois de ses hormones lorsqu’elles ne fonctionnent plus comme il faut. Dans ce cas, la dépilation se concentre généralement sur les flancs et sur le dos, avec un changement de consistance de la peau.

Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute quant à l’état de santé de votre animal, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.