Les grandes vacances approchent… emmener ou pas son animal de compagnie ? Quel choix faire ? Quelles solutions ?

Organiser ses vacances, surtout pour les propriétaires d’animaux, peut parfois ressembler à un vrai casse-tête. Des milliers d’animaux sont abandonnés en France chaque été, pourtant il existe de nombreuses solutions adaptées à toutes les situations.

 

Emmener ou pas son animal de compagnie ? Quel choix faire ?

Les besoins du chien et du chat

Un chien a besoin de contacts sociaux, de se promener plusieurs fois par jours (pour faire ses besoins mais également se dépenser physiquement et mentalement) et bien sûr de manger et boire.

Bien que plus indépendant qu’un chien, un chat a également besoin de contacts humains, besoin pouvant varier d’un individu à l’autre. Contrairement aux idées reçues, certains peuvent très mal supporter la séparation avec son maître, pouvant aller jusqu’à se laisser mourir de faim. D’une manière générale si vous vous absentez plusieurs jours, il ne pourra pas rester seul en permanence. En outre il a également besoin de se dépenser, manger et boire, et sa litière doit être nettoyée quotidiennement. Enfin, s’il a l’habitude de passer beaucoup de temps dehors, il peut très mal supporter de se retrouver subitement enfermé pendant des jours voire des semaines.

Chien comme chat sont des animaux territoriaux, toutefois le chat supporte souvent beaucoup moins de changer d’environnement.

 

Quel choix faire ?

D’une manière générale, un chien préférera voyager avec son maître, à condition que le trajet ne soit pas trop éprouvant, et qu’il puisse profiter autant que vous des activités que vous pratiquerez, tandis qu’un chat sera plus à l’aise en restant à son domicile.

Toutefois c’est à décider en fonction de votre animal en particulier. Chacun de son caractère et peut ressentir plus ou moins de stress lors d’un changement d’environnement ou de séparation avec son maître.

L’essentiel est de bien préparer votre voyage pour que votre compagnon à quatre pattes n’en pâtisse pas, et pour vous permettre de partir sereinement, que ce soit avec ou sans votre animal.

 

Je souhaite voyager avec mon chien/chat, quelles solutions ?

Préparer le voyage

  • Vérifiez que les vaccins de votre animal sont à jour.
  • Si vous partez à l’étranger, renseignez-vous sur les réglementations en vigueur dans les pays d’origine et d’arrivée (vaccinations, quarantaine, etc.).
  • Pour voyager dans l’Union Européenne, veillez à prendre le passeport de votre animal. Si vous n’en avez pas, demandez à votre vétérinaire.
  • L’identification des chiens et des chats (tatouage ou puce) est obligatoire, même si vous restez en France.
  • Pensez à emporter tous les papiers relatifs à l’animal (carte d’identification, carnet de santé et ordonnances si besoin).
  • Prévoyez de l’eau, de la nourriture et des objets familiers (jouets, couverture, etc.)
  • Informez votre vétérinaire du lieu de vos vacances, il pourra vous conseiller quelques traitement ou vaccin préventif (contre la leishmaniose par exemple si vous vous rendez dans le pourtour méditerranéen).
  • Si vous prévoyez un long trajet en voiture, il est conseillé d’habituer progressivement votre animal à effectuer des trajets en voiture.
  • Pour tous types de chiens, renseignez-vous auprès de la mairie de la commune où vous vous rendez pour connaître la réglementation en vigueur pour le port de la laisse et de la muselière. Retrouvez plus de détails ici.
  • Assurez-vous que les lieux où vous vous rendez (hôtels, camping, location meublée, etc.) acceptent les animaux.
  • Renseignez-vous également pour les activités que vous prévoyez (plages, musées, restaurants, activités nautiques, etc.). En période estivale de nombreuses plages sont interdites aux chiens. D’autres ne les autorisent qu’à certains créneaux horaires. Il y a toujours des activités à faire avec un chien, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’office du tourisme, peut-être découvrirez-vous des activités que vous n’avez encore jamais expérimentées ?

Notez que ces interdictions de lieux ne s’appliquent pas pour les chiens guides d’aveugle et les chiens d’assistance. Pensez toutefois à prendre votre carte d’invalidité.

 

Le trajet

En voiture

Légalement, votre animal doit impérativement être attaché ou mis dans une caisse de transport fermée et aérée, ou encore (pour les chiens) être installé dans le coffre, à condition de mettre un filet de séparation. L’animal ne doit en aucun cas pouvoir gêner le conducteur. Attention particulièrement aux chats ou aux petits chiens qui peuvent venir dans les jambes du conducteur. N’ouvrez en aucun cas la caisse de transport lorsque le véhicule est en mouvement. Pour attacher votre chien en toute sécurité vous pouvez utiliser une laisse de sécurité pour chien (certains modèles se clipsent tout simplement sur les ceintures de votre voiture) ou bien un harnais de voiture adapté à la morphologie de votre chien.

Ne laissez pas votre chien passer sa tête par la vitre. Avec la vitesse et le vent, des poussières peuvent se loger dans ses muqueuses, ses oreilles et son nez, pouvant provoquer des irritations.

Roulez avec les fenêtres ouvertes, ou utilisez la climatisation (attention toutefois à ne pas la mettre trop fort ou à baissez son intensité quelques minutes avant les pauses afin d’éviter les grandes variations de température). Veillez également à orienter les bouches d’aération pour qu’elles ne déversent pas leur air froid directement sur votre animal.

Faites des poses toutes les 2 heures afin de lui donner de l’eau, et de le laisser se dégourdir les pattes s’il s’agit d’un chien.

Ne laissez JAMAIS votre animal sans surveillance dans un véhicule, même fenêtres ouvertes. La température dans l’habitacle peut monter extrêmement vite, pouvant causer la mort de votre animal en quelques minutes seulement. Plus de détails ici.

En train

Si votre animal pèse moins de 6 kg, vous devez l’installer dans un sac ou une caisse transport fermée (45 x 30 x 25 cm au maximum) et payer pour lui un forfait de 7 €. S’il pèse plus de 6 kg, vous devez acquitter 50 % du prix d’un billet de seconde classe. Assurez-vous que la caisse ou le sac dispose d’aérations suffisantes.

En avion

Selon les compagnies, si votre animal pèse moins de 4 kg, vous pouvez généralement le garder en cabine avec vous, dans un sac ou une caisse fermée et aérée. Au-delà de 4 kg, il devra le plus souvent voyager en soute dans une cage conforme aux exigences de la compagnie aérienne et fournie par vos soins (de 50 € à 200 €, selon la taille).

Pour les voyages à destination de l’Irlande, la Suède, le Royaume-Uni ou Malte, des conditions sanitaires supplémentaires sont requises. Renseignez-vous auprès de l’ambassade de votre pays de destination.

En bateau

Les compagnies de croisière admettent rarement les animaux à bord pour des questions d’hygiène et de sécurité. En revanche, les compagnies de transport maritime les acceptent. Les petits chiens peuvent voyager dans la cabine avec leur maître et les gros chiens, dans le chenil du bateau ou, si vous partez en ferry-boat, dans votre voiture. Les tarifs varient de 5 € à 26 €, selon que votre animal reste dans votre véhicule, vous accompagne à bord ou est placé dans le chenil du bateau.

 

Choisir son lieu de vacances

À l’hôtel, au camping ou en location meublée, le propriétaire peut refuser les animaux domestiques. Renseignez-vous avant de réserver. S’il les accepte, un supplément de quelques euros vous sera souvent demandé. Il a également le droit de vous imposer ses règles : par exemple leur interdire d’accéder aux chambres, ou encore l’obligation de tenir votre animal en laisse dans les parties communes.

Camping

Si les chiens s’adaptent bien aux campings, intéressés par l’agitation qui règne autour d’eux et la possibilité de se faire des copains, les chats trouvent beaucoup moins de charme à cette vie communautaire dont ils vivent de toute façon retranchés. Enfermés tout le séjour dans une caravane, un camping-car ou un mobile-home exigu, ils risquent de fuguer chaque fois qu’on ouvre la porte, d’être très stressés et de s’ennuyer.

Hôtel

Pour les mêmes raisons, l’hôtel ne peut être qu’une étape sur la route des vacances : laisser son animal dans la chambre pendant qu’on est à la plage n’est pas viable.

Chez un proche

S’installer chez des amis ou un membre de sa famille est une bonne solution s’ils aiment les animaux et si les vôtres s’entendent avec les leurs.

En location ou dans une maison secondaire

Si vous avez la chance de posséder une maison secondaire, c’est sans doute la solution idéale pour partir avec votre animal. Une alternative est de prendre un logement en location saisonnière. Attention, contrairement à la location longue durée, les propriétaires peuvent interdire les animaux, ou imposer des règles spécifiques. Avant de réserver où que ce soit, assurez-vous que les propriétaires acceptent les animaux, même si vous l’avez lu dans un guide. Les règlements internes peuvent changer d’une année sur l’autre.

 

Je ne peux pas emmener mon animal avec moi, quelles solutions ?

Préparer tout le nécessaire

  • Vérifiez que les vaccins de votre animal sont à jour.
  • L’identification des chiens et des chats (tatouage ou puce) est obligatoire.
  • Préparez tous les papiers relatifs à l’animal (carte d’identification, carnet de santé et ordonnances si besoin).
  • Assurez-vous qu’il reste suffisamment de sa nourriture habituelle.
  • Si vous avez un chat, laissez-lui un maximum de jouets variés et sécurisés à disposition pour qu’il puisse s’occuper en dehors des visites.
  • Notez toutes les informations utiles pour la structure ou la personne à qui vous allez confier votre animal (votre numéro de téléphone et celui de votre vétérinaire, la quantité de nourriture, les traitements éventuels, etc.)

Attention : même lorsque vous confiez votre animal à une tierce personne, vous êtes responsable des éventuels problèmes causés par votre animal (dégâts matériels, morsures, etc.). Vérifiez que votre assurance couvre bien tous les risques.

 

Laisser son animal chez soi

C’est sans doute la solution la plus adaptée pour la plupart des chats, ceux-ci supportant mal de changer d’environnement. Mais attention, ce n’est pas parce que les chats sont plus indépendants qu’ils peuvent rester seuls pendant des jours, et à fortiori des semaines !

Retrouvez plus de détails ici.

Visites à mon domicile

Vous pouvez faire appel à un voisin, un proche ou encore à un professionnel pour passer à votre domicile voir comment va votre animal, lui donner à manger, le promener ou tout simplement lui tenir compagnie.

Si vous ne pouvez pas faire appel à un proche de confiance, veillez bien à choisir une organisation de garde d’animaux certifiée qui ne travaille qu’avec des personnes formées.

La personne peut passer une ou plusieurs fois par jour en fonction des besoins de votre animal. Lorsque vous aurez choisi l’option de garde la plus appropriée à votre chien ou votre chat, organisez une première rencontre. Observez comment la personne interagit avec votre animal : semble-t-elle à l’aise et amicale ? Si vous avez un chien, faites une promenade avec cette personne et votre chien pour vous assurer qu’elle sait comment s’occuper de l’animal à l’extérieur. Vous aurez ainsi l’opportunité d’observer comment votre animal et la personne qui s’occupera peut-être de lui interagissent.

Garde à mon domicile

Il est également possible d’accueillir un proche ou un professionnel qui logera à votre domicile, qui assurera ainsi une présence permanente auprès de votre animal. Prenez les mêmes précautions que pour les visites à domicile.

 

Faire garder son animal hors de son domicile

Si vous ne voulez pas confier les clés de votre domicile à une tierce personne, vous pouvez faire garder votre animal chez un proche de confiance, ou encore en famille d’accueil, en pension ou en chenil pour animaux. Là encore veillez à choisir une organisation certifiée. Allez visiter le lieu d’accueil, rencontrez la famille d’accueil ou le personnel qui sera en charge de votre compagnon. Si possible emmener votre animal avec vous.

Les familles d’accueil consistent à confier son animal de compagnie à une famille jusqu’à votre retour. Votre animal sera confié à des particuliers qui seront sa nouvelle famille pendant votre absence. Ces gardiens sont également appelés « pet sitter » ou gardien pour animaux. Les pet sitters ont des profils divers et variés, ce qui permet de trouver plus facilement le gardien idéal qui disposera d’un emploi du temps ou d’un environnement adapté à votre compagnon.

Notez que certains refuges SPA proposent également un service de pension, mais attention à ne pas vous y prendre trop tard car les refuges sont malheureusement pleins à craquer en période estivale.

Les habitudes de votre animal

En changeant d’environnement, votre compagnon peut être perturbé surtout s’il s’agit de sa première garde.

Pour limiter cela, il faut veiller à conserver au maximum ses habitudes du quotidien en les signalant à la pension ou la famille d’accueil afin de les appliquer pendant votre absence (horaires et durée des sorties, nombre de rations journalière avec les heures de repas habituelles, etc.).

Le comportement de votre animal

Dans le cadre d’une garde en pension, votre chien ou chat se trouvera au sein même d’une vie en collectivité. Il sera donc très probablement en contact avec d’autres animaux.

Si vous choisissez le chenil pour faire garder votre compagnon, il conviendra de bien indiquer tous les éléments concernant son comportement : avec les inconnus (est-il craintif ou à l’aise ?), avec ses congénères (est-il sociable ou non ?) ainsi qu’avec les autres espèces (a-t-il déjà rencontré d’autres espèces et si oui comment réagit-il ?)

Organisez une pré-rencontre

Une fois votre besoin bien défini, vous pouvez si vous le souhaitez organiser une première rencontre avec la structure ou la famille d’accueil dans laquelle votre compagnon sera gardé.

Il s’agit d’une étape primordiale qui vous aidera dans le choix de la pension qui prendra soin de votre animal en votre absence.

Lors de cette visite, il ne faudra pas hésiter à poser toutes les questions qui vous semblent indispensables pour le bien-être de votre ami à quatre pattes.

Cette première rencontre vous permettra non seulement de découvrir le lieu dans lequel votre animal va évoluer jusqu’à votre retour mais également de faire la connaissance des personnes qui prendront soin de votre compagnon.

En complément de la visite, n’hésitez pas à demander comment se déroule une journée type de garde au sein de la pension : nombre d’animaux par box, horaires des sorties et durée, nettoyage des box, jeux…

Cela vous permettra de mieux appréhender la garde de votre animal et ainsi vous rassurer davantage dans le choix de la structure d’accueil.